Flûte Traversière

Professeur : Didier Lévêque

Public visé : à partir de 7 ans (savoir lire pour pouvoir suivre la partition)

Horaire : Le lundi. Horaire à fixer avec le professeur.

Tarif : Adhésion annuelle :  Voir Informations Pratiques

          Instrument et Formation Musicale 1h20' / Semaine -->  Voir Informations Pratiques  

          Instrument et Formation Musicale 1h30' / Semaine -->  Voir Informations Pratiques 

(Paiement en 3 chèques à effectuer IMPERATIVEMENT à l'inscription (Octobre / Janvier / Avril))

HISTOIRE :
Moyen Age-Renaissance : VIe-XVIe siècle

D'origine orientale, elle arrive en Europe par Byzance au Moyen Age. C'est un simple tube cylindrique en bois, percé de 6 trous. Elle s'impose d'abord en Allemagne, alors qu'en France c'est plutôt sa sœur la flûte droite, "à bec", qui lui est préférée.
Baroque : XVIIe siècle
Le Français Jacques Hotteterre transforme l'instrument en lui donnant une perce conique et en montant une clé. Le son devient plus doux, plus velouté.
Classicisme : XVIIIe siècle
La flûte traversière connaît alors une très grande vogue et les princes ne dédaignent pas d'en jouer. C'est à cette époque qu'elle supplante définitivement la flûte à bec. Les facteurs d'instruments l'améliorent encore et à la fin du siècle elle possède 4 clés.
Romantisme : XIXe siècle
En 1832, l'artisan allemand Theobald Boehm donne à la flûte traversière l'aspect que nous lui connaissons : une perce cylindrique et un diamètre d'embouchure agrandi. Mais surtout, il place les trous de manière à obtenir des notes justes - sans s'occuper de leur position par rapport aux doigts. Pour pouvoir boucher les trous facilement, il invente un système de clés qui permet d'ouvrir et fermer plusieurs trous avec un seul doigt. Le métal commence à remplacer le bois et le son devient plus puissant. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.